Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 14:55
Imiter Jésus-Christ... C'est de mépriser toutes les vanités du monde. Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, dit le Seigneur. Ce sont les paroles de Jésus-Christ, par lesquelles il nous exhorte à imiter sa conduite et sa vie, si nous voulons être vraiment éclairés, délivrés de tout aveuglement spirituel et du cœur. La doctrine de Jésus-Christ surpasse toute doctrine des Saints et des hommes. Par contre, il arrive que plusieurs, à force de lire la bible, d’entendre l’Évangile, n’en sont que peu touchés, parce qu’ils n’ont point l’esprit de Jésus-Christ. Voulez-vous comprendre parfaitement et goûter les paroles de Jésus-Christ ? Appliquez-vous à conformer toute votre vie à la sienne (Jésus). Que vous sert de raisonner profondément sur Dieu et la Trinité, si vous n’êtes pas humble ? Les discours sublimes ne font pas l’homme juste et saint, mais une vie pure rend cher à Dieu. Quand vous sauriez toute la Bible par cœur et toutes les sentences des philosophes, que vous servirait tout cela sans une réelle relation personnelle avec Jésus, la grâce et la charité ? Vanité des vanités, tout n’est que vanité, hors aimer Dieu et le servir lui seul. Vanité donc, d’amasser des richesses périssables et d’espérer en elles. Vanité, d’aspirer aux honneurs et de s’élever à ce qu’il y a de plus haut. Vanité, de suivre les désirs de la chair et de rechercher ce dont il faudra bientôt être rigoureusement puni. Vanité, de souhaiter une longue vie et de ne pas se soucier de bien vivre. Vanité, de ne penser qu’à la vie présente et de ne pas prévoir ce qui la suivra. Vanité, de s’attacher à ce qui passe si vite et de ne pas se hâter vers la joie qui ne finit point. Rappelez-vous souvent cette parole du Sage : L’oeil n’est pas rassasié de ce qu’il voit, ni l’oreille remplie de ce qu’elle entend. Appliquez-vous donc à détacher votre cœur de l’amour des choses visibles, pour le porter tout entier vers les invisibles, car ceux qui suivent l’attrait de leurs sens souillent leur âme et perdent la grâce de Dieu.
Joseph-Léopold Thériault 3 mars 07:36

 Imiter Jésus-Christ... C'est de mépriser toutes les vanités du monde.

Imiter Jésus-Christ... C'est de mépriser toutes les vanités du monde.

Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, dit le Seigneur. Ce sont les paroles de Jésus-Christ, par lesquelles il nous exhorte à imiter sa conduite et sa vie, si nous voulons être vraiment éclairés, délivrés de tout aveuglement spirituel et du cœur.

La doctrine de Jésus-Christ surpasse toute doctrine des Saints et des hommes.

Par contre, il arrive que plusieurs, à force de lire la bible, d’entendre l’Évangile, n’en sont que peu touchés, parce qu’ils n’ont point l’esprit de Jésus-Christ.

Voulez-vous comprendre parfaitement et goûter les paroles de Jésus-Christ ?

Appliquez-vous à conformer toute votre vie à la sienne (Jésus).

Que vous sert de raisonner profondément sur Dieu et la Trinité, si vous n’êtes pas humble ?

Les discours sublimes ne font pas l’homme juste et saint, mais une vie pure rend cher à Dieu.

Quand vous sauriez toute la Bible par cœur et toutes les sentences des philosophes, que vous servirait tout cela sans une réelle relation personnelle avec Jésus, la grâce et la charité ?

Vanité des vanités, tout n’est que vanité, hors aimer Dieu et le servir lui seul.

Vanité donc, d’amasser des richesses périssables et d’espérer en elles. Vanité, d’aspirer aux honneurs et de s’élever à ce qu’il y a de plus haut. Vanité, de suivre les désirs de la chair et de rechercher ce dont il faudra bientôt être rigoureusement puni. Vanité, de souhaiter une longue vie et de ne pas se soucier de bien vivre. Vanité, de ne penser qu’à la vie présente et de ne pas prévoir ce qui la suivra. Vanité, de s’attacher à ce qui passe si vite et de ne pas se hâter vers la joie qui ne finit point.

Rappelez-vous souvent cette parole du Sage : L’oeil n’est pas rassasié de ce qu’il voit, ni l’oreille remplie de ce qu’elle entend. Appliquez-vous donc à détacher votre cœur de l’amour des choses visibles, pour le porter tout entier vers les invisibles, car ceux qui suivent l’attrait de leurs sens souillent leur âme et perdent la grâce de Dieu.

 

 

Imiter Jésus 2

Philippiens 2 :1-5 Si donc il y a quelque consolation en Christ, s’il y a quelque soulagement dans la charité, s’il y a quelque union d’esprit, s’il y a quelque compassion et quelque miséricorde, rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée. Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ,

Si nous voulons le même esprit qui animait Jésus, nous devons avoir d’humbles sentiments de soi-même. Que vaut la connaissance sans la crainte de Dieu ?

Modérons le désir trop vif de savoir ; on ne trouvera là qu’une grande distraction et une grande illusion. Il y a beaucoup de choses qu’il importe peu ou qu’il n’importe point à l’âme de connaître ; et celui-là est bien insensé qui s’occupe d’autre chose que de ce qui intéresse son salut, de son Dieu et de son prochain.

La multitude des paroles ne rassasie point l’âme ; mais une vie sainte rafraîchit l’esprit et une conscience pure donne une grande confiance près de Dieu. Plus et mieux nous savons, plus nous serons sévèrement jugé, si nous ne vivons pas plus saintement.

Si nous croyons savoir, et être perspicace, sachons que c’est peu de chose près de ce que nous ignorons. Ne, Nous élevons point en nous-mêmes, avouons plutôt notre ignorance.

Voulons-nous apprendre et savoir quelque chose qui nous serve ?

Quand nous verrons notre frère commettre ouvertement une faute, même une faute très grave, ne pensons pas cependant être meilleur que lui ; car nous ignorons combien de temps nous persévérerons dans le bien.

Nous sommes tous fragiles, mais croyons que personne n’est plus fragile que vous.
  

Imiter Jésus 3

 

Heureux celui que la vérité instruit elle-même, non par des figures et des paroles qui passent, mais en se montrant telle qu’elle est. Notre raison et nos sens voient peu, et nous trompent souvent. A quoi servent ces disputes subtiles sur des choses cachées et obscures, qu’au jugement de Dieu on ne vous reprochera point d’avoir ignorées ? Nous avons des yeux, et nous ne voyons point.

   

Celui à qui parle le Verbe éternel est délivré de bien des opinions. Tout vient de ce Verbe unique, de lui procède toute parole, il en est le principe, et c’est lui qui parle en dedans de nous. Sans lui nulle intelligence, sans lui nul jugement n’est droit.

 

Plus un homme est recueilli en lui-même, et dégagé des choses extérieures, plus son esprit s’étend et s’élève sans aucun travail, parce qu’il reçoit d’en haut la lumière de l’intelligence. Une âme pure, simple, formée dans le bien, n’est jamais dissipée au milieu même des plus nombreuses occupations, parce qu’elle fait tout pour honorer Dieu, et que, tranquille en elle-même, elle tâche de ne se rechercher en rien. Qu’est-ce qui vous fatigue et vous trouble, si ce n’est les affections immortifiées de votre cœur ?

 

Qui a un plus rude combat à soutenir que celui qui travaille à se vaincre ? C’est là ce qui devrait nous occuper uniquement : combattre contre nous-mêmes, devenir chaque jour plus forts contre nous, chaque jour faire quelques progrès dans le bien. Toute perfection, dans cette vie, est mêlée de quelque imperfection : et nous ne voyons rien qu’à travers je ne sais quelle fumée. L’humble connaissance de vous-même est une voie plus sûre pour aller à Dieu que les recherches profondes de la science.

 

On doit préférer toujours une conscience pure et une vie sainte. Mais, parce que plusieurs s’occupent davantage de savoir que de bien vivre, ils s’égarent souvent, et ne retirent que peu ou point de fruit de leur travail. Certes, au jour du jugement on ne nous demandera point ce que nous avons lu, mais ce que nous avons fait ; ni si nous avons bien parlé, mais si nous avons bien vécu.

 

Oh ! Que la gloire du monde passe vite !

 

Qu’il y en a qui se perdent dans le siècle par une vaine science, et par l’oubli du service de Dieu. Et Celui-là est vraiment sage, qui, pour gagner Jésus-Christ, regarde comme de l’ordure, du fumier toutes les choses de la terre. Celui-là possède la vraie science, qui fait la volonté de Dieu et renonce à la sienne.

 

 

Imiter Jésus 4
Il ne faut pas croire à toute parole, ni obéir à tout mouvement intérieur, mais peser chaque chose selon Dieu, avec prudence et avec une longue attention. Malheureusement ! Nous croyons et nous disons plus facilement des autres le mal que le bien, tant nous sommes faibles.

C’est une grande sagesse que de ne point agir avec précipitation, et de ne pas s’attacher obstinément à son propre sens. Il est encore de la sagesse de ne pas croire indistinctement tout ce que les hommes disent, et ce qu’on a entendu et cru, de ne point aller aussitôt le rapporter aux autres.

Prenez conseil d’un homme sage et de conscience ; et laissez-vous guider par un autre qui vaille mieux que vous, plutôt que de suivre vos propres pensées. Une bonne vie rend l’homme sage selon Dieu, et lui donne une grande expérience. Plus on sera humble et soumis à Dieu, plus on aura de sagesse et de paix en toutes choses.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Www.chemin-Spirituel.net

  • : Le blog de chemin.spirituel.net.over-blog.com
  • Le blog de chemin.spirituel.net.over-blog.com
  • : Ce deuxième blog est pour continuer à exhorter et encourager mes semblable et y ajouter ce que D.ieu fait encore dans ma vie. par l'Amour de D.ieu en Jésus-Christ Notre Sei.gneur et Sauveur. Toutes inspiration sont données par l'Esprit-Saint sans l'aide d'aucune religion, parce que D.ieu est une relation personnelle et non une religion. Ce sont les hommes religieux qui ont à fait des religions.
  • Contact

Profil

  • Hectorine
  • Shalom dans le Nom de Yeshoua. Je me nomme Hectorine Duclos je suis écrivaine dans le domaine spirituel, c'est un don que D.ieu m'a donné en l'an 1992 et je donne tous ces écrits pour la gloire de D.ieu. Amen!
  • Shalom dans le Nom de Yeshoua. Je me nomme Hectorine Duclos je suis écrivaine dans le domaine spirituel, c'est un don que D.ieu m'a donné en l'an 1992 et je donne tous ces écrits pour la gloire de D.ieu. Amen!

Recherche