Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 16:06

Les plans de DIEU sont Parfaits pour Mary Lise.

Les plans de DIEU sont Parfaits. Gloire à DIEU ses bontés sont inépuisables, ses plans sont parfaits. Bonjour, Demande de prière : demain j'ai un rendez-vous important à Paris, concernant ma carrière. Peut-être un grand tournant!!! Qu'il soit fait selon la volonté de DIEU, Lui qui connaît MIEUX que nous, ce qui nous convient.

Un pep's de courage pour moi serait grandement bienvenue, bin... he........ suis un peu.....intimidée!!!! Ils vont m'éplucher comme un oignon me tester Bisous à tous, Merci pour vos pières d'accompagnement au nom de JESUS-CHRIST selon la volonté de DIEU. Je vous tiens au courant, samedi, car demain soir, je serai probablement _________________ -6 Je m'étonne qu'abandonnant [Jésus-] Christ, qui vous avait appelés par sa grâce, vous ayez été si promptement transportés à un autre Evangile.1. 7 Qui n'est pas un autre [Evangile], mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Evangile de Christ.- Je travaillais dans une société que je nommerai M…, pour ne pas la citer, depuis plus de 25 ans dans ma petite ville du nord de la France.

J’occupais un poste qui ne m’épanouissait pas, caissière, en raison de la restructuration, alors que durant nombres années j’étais agent administratif. Heureusement j’aimais le contact avec la clientèle et durant les congés je continuais à faire les remplacements bureau, les années passaient. Changement de direction, changement d’organisation, un poste au bureau se libérait, en toute logique, je pensais qu’il me revenait. Ce ne fut pas le cas. J’ai ressenti, un déchirement, un profond sentiment d’injustice voir colère et peine. Quelques mois plus tard, je sentais l’envie de voir autre chose.

Ce ciel gris j’en avais par-dessus la tête, mon travail, je m’en lassais, pour résumer, il fallait que ça change ! Dunkerque, je me disais j’en ai fait le tour, Je me disais, si je reste, je vais « faner » Un jour, alors que j’étais en Pause, nous discutions de chose et d’autres avec des collègues en présence de mon patron qui nous disait que 2 magasins ouvriraient sous peu. Aussitôt, je lui dis, j’aimerai bien partir… Il était étonné car je n’en avais jamais fait mention. Il me dit donc qu’il y aurait une ouverture dans l’année à Angoulême et plus tard en 2008 à Lorient. Je répondis de suite : J’aimerai bien Angoulême ! Le lendemain nous recevons du siège l’offre de recrutement pour ce magasin d’Angoulême. Aussitôt dit, aussitôt fait, je lance ma candidature. 3 mois plus tard (fin juillet 2007) je me trouvais à Angoulême ayant fonction d’Étalagiste, comme l’avait suggéré mon précédent Patron. Sur place, j’avais la conviction qu’Angoulême serait un TREMPLIN, mais un TREMPLIN sur quoi ? Oui j’exerçais un nouveau métier, DIEU merci, lequel je m’épanouissais grandement.

Je m’adaptais très bien à cette nouvelle « vie » Tant par la petite ville, que mon travail, ainsi que par mes nouvelles connaissances et collègues de travail. Oui c’était sûr, c’était le bon choix, c’était la bonne décision, la bonne direction. Par contre côté matériel et finance, ce n’était pas le luxe. Lorsque j’ai quitté Dunkerque, j’avais vendu mon mobilier à un prix dérisoire. Je partais à Angoulême avec ma voiture, mes vêtements, ma guitare et mon chat. Je repartais à zéro. Question salaire je n’ai jamais su demander d’augmentation, bien trop timide pour ça et pourtant, quelques euros de plus n’auraient pas été de trop. Après 25 ans de maison, j’étais encore à 1350€ brut. Maigre budget lorsqu’on est seule.

Parfois je m’interrogeais, pourquoi Angoulême, pourquoi un TREMPLIN, de quel manière allait-il arriver ! Début 2008, un manager d’une enseigne située face à notre magasin, me demande si cela m’intéresserait de travailler pour eux ? Venant d’arriver depuis quelques mois, je ne donnais pas suite, car je m’intégrais totalement dans mon nouveau job, entourais de mes collègues et direction que j’appréciais beaucoup (encore aujourd’hui du reste). Les mois passant début septembre il me refait la même proposition, Je me disais, pourquoi ne pas aller voir de plus prêt. Il est rare de nos jours qu’on vienne frapper à notre porte pour nous offrir un emploi. Je me disais, c’est peut-être aussi le moyen d’avoir une argumentation auprès de mon employeur, afin qu’il révise mon salaire.

Je donnais donc suite à cette proposition, ayant eu soin d’informer mon patron de cet échange et démarche de ma part, par respect, honnêteté, envers lui et la société qui m’employait. Je fus donc convoquée pour une journée test à Bordeaux qui se termina en me disant qu’on me téléphonerait d’ici une quinzaine, le temps pour moi de faire le point, car je ne leur avais pas caché mon attachement à mon entreprise.

Cet appel devait être un entretien à la suite duquel, je devais donner mon assentiment ou non pour une convocation suivante avec un responsable à Paris, qui devrait déboucher sur un contrat. J’oubliais de dire, lors de l’entretien à Bordeaux, au moment de la question salaire, je trouvais le courage d’affirmer un brut. Me voilà donc Parti pour Paris. Si vous saviez comme j’invoquais le SEIGNEUR de me guider, j’avais une trouille ! Il est le seul sur qui je pouvais compter, il est le seul en qui je remettais mes faiblesses, mes doutes, mes craintes, il est le seul en qui j’espérais, Lui seul pouvait me fortifier. Il n’est pas aisé de se trouver en face de pros qui vous testent. Les enjeux n’étaient pas moindres, bien que je n’avais rien à perdre, tout au plus, tout à gagner. Je craignais aussi me perdre dans les rues de Paris et métro. Le voyage c’est très bien déroulé, Et au cours de la journée j’étais moins stressé que je ne l’avais redouté. Une fois les tests passés, l’après-midi avait lieu l’entretien final et la délibération. Cela abouti à : - Nous serions heureux que tu travailles avec nous ! Un responsable me reçu pour finaliser l’entretien et m’offrir sur papier l’offre d’emploi ; Qualité / agent de maîtrise. Fonction Visual merchandising/Étalagiste, avec perspective d’évolution dans ce créneau ! Le salaire répondant à mon souhait.

Voyez-vous la main de DIEU, son Plan Parfait, rien ne l’arrête. Je savais qu’il me faudrait aller en formation 2 mois et demi dans une ville autre du lieu de ma résidence. Comment faire, j’ai un chat ! J’y avais songé avant de me rendre à l’entretien. Je ne voyais qu’une seule perspective, aller dans le nord chez mes parents. Mais aurai-je le choix ? La responsable recrutement me demande si j’avais une préférence pour la ville où effectuer mon stage. Formidable j’avais la question attendue, Je lui soumettais mon désir. Le stage s’effectuant à près de 80 kms du domicile, je pourrai être chaque week-end à Dunkerque, pouvant profiter de ma famille, car dans les mois qui suivraient je n’aurai pas de congés et ne pourrais donc monter les voir. Bénéfice pour la société et avantage pour moi. Plan idéal. Moi qui ne savais demander, on m’offrait ! Je signais l’offre de contrat de travail et m’en retournais chez moi. Dans le train je réfléchissais à tout cela, j’avais l’impression d’être prise dans un flot, Un tourbillon, ou d’être Le lendemain j’informais de suite mon patron, je le tenais au courant de l’évolution. Auparavant, il m’avait prévenu de ne pas signer, avait informé la DR, Mais lorsque je partis à PARIS, je n’avais pas eu de propositions, Si ce n’est de savoir qu’on ne tenait pas à ce que je m’en aille.

C’est pourquoi j’allais jusqu’au bout de ma démarche et signais cette offre de contrat. 2 jours après je n’avais toujours pas de nouvelle de la DR qui devait appeler. J’allais donc jusqu’au bout de ma démarche en envoyant ma lettre de démission. Le cœur un peu serré, mais prête à tourner la page. Tout cela non sans avoir de crainte, mais une force un courage me portait. Croyais bien, celui qui me poussait Rebondissement. Mon Patron me fit part que ma DR allait me téléphoner dans la matinée. Ce qu’elle fit, en me demandant ce que la société pourrait faire pour me retenir… Si dans l’éventualité de proposition et perspective d’évolution, je serai prête à rester au sein de l’entreprise !

Mon cœur exulte de joie ! Oui bien sûr, que j’étais prête ! Nous nous quittâmes en me laissant un délai de réflexion quant à mon désir de rester dans l’entreprise. Elle me laisse donc un temps de réflexion sur mon éventuel assentiment à demeurer dans la société, avec propositions à la clé et perspective d’évolution…. La suite dans quelques jours, dès que j'ai du neuf. En attendant je demeure dans sa Paix, j'ai remis cela entre les mains de DIEU, Lui qui connaît toute chose, Lui me guidera là où je dois être, selon SA VOLONTE, c'est ma prière exaucée.

Merci PERE. Ce jour il me donnait ce psaume : Citation: Psaume 121 1Cantique des degrés. Je lève mes yeux vers les montagnes... D'où me viendra le secours? 2Le secours me vient de l'Éternel, Qui a fait les cieux et la terre. 3Il ne permettra point que ton pied chancelle; Celui qui te garde ne sommeillera point. 4Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël. 5L'Éternel est celui qui te garde, L'Éternel est ton ombre à ta main droite. 6Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit. 7L'Éternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme; 8L'Éternel gardera ton départ et ton arrivée, Dès maintenant et à jamais.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hectorine - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Www.chemin-Spirituel.net

  • : Le blog de chemin.spirituel.net.over-blog.com
  • Le blog de chemin.spirituel.net.over-blog.com
  • : Ce deuxième blog est pour continuer à exhorter et encourager mes semblable et y ajouter ce que D.ieu fait encore dans ma vie. par l'Amour de D.ieu en Jésus-Christ Notre Sei.gneur et Sauveur. Toutes inspiration sont données par l'Esprit-Saint sans l'aide d'aucune religion, parce que D.ieu est une relation personnelle et non une religion. Ce sont les hommes religieux qui ont à fait des religions.
  • Contact

Profil

  • Hectorine
  • Shalom dans le Nom de Yeshoua. Je me nomme Hectorine Duclos je suis écrivaine dans le domaine spirituel, c'est un don que D.ieu m'a donné en l'an 1992 et je donne tous ces écrits pour la gloire de D.ieu. Amen!
  • Shalom dans le Nom de Yeshoua. Je me nomme Hectorine Duclos je suis écrivaine dans le domaine spirituel, c'est un don que D.ieu m'a donné en l'an 1992 et je donne tous ces écrits pour la gloire de D.ieu. Amen!

Recherche